Bibliographie sur la Querelle

[En cours d’élaboration]

Voir la bibliographie sur la plateforme Zotero.

Sources primaires

La Querelle des Anciens et des Modernes [anthologie], éd. A-M. Lecoq, Paris, Gallimard, 2001.

BOILEAU Nicolas, Traité du sublime, Réflexions critiques sur Longin, dans Œuvres complètes, éd. F. Escal, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1966.

CALLIÈRES François de, Histoire poëtique de la guerre nouvellement declarée entre les Anciens et les Modernes, Paris, Auboüin, Emery et Clousier, 1688 [réimpr. Genève, Slatkine, 1971], avec gravure représentant les bataillons en présence ; Amsterdam, Savouret, 1688 (sans la gravure).

CONDORCET Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de, Tableau historique des progrès de l’esprit humain, éd. J.-P. Schandeler et P. Crépel, Paris, INED, 2004.

COSTAR Pierre, trad., Recueil des plus beaux endroits de Martial, Toulouse, Guillaume-Louïs Colomyez et Jerôme Posuël, 1689.

DACIER André, Remarques critiques sur les œuvres d’Horace, avec une nouvelle traduction, D. Thierry et C. Barbin, Paris, t. I, 1681.

– Les Œuvres d’Hippocrate Traduites en François, avec des remarques. Et Conferées sur les Manuscripts de la Bibliotheque du Roy, Paris, La Compagnie des Libraires, 1697, 2 tomes.

DEMACHY Jacques-François, Nouveaux dialogues des morts, s. l., s. n., 1755.

DUFRESNY Charles, Parallèle d’Homère et de Rabelais, dans Œuvres de Monsieur Dufresny, t. 5, Paris, Briasson, 1731.

FÉNELON François Salignac DE LA MOTHE, Dialogues des morts : composés pour l’éducation d’un prince [1718], Paris, Didot, 1819.

Lettres sur Homère et sur les Anciens [1713-1714], éd. J. Orcibal, dans Correspondance de Fénelon, t. XVI, Genève, Droz, 1999.

FERRAZZI Marco Antonio, Exercitationes rhetoricae in praecipuas P. Virgilii Maronis orationes, quae in Æneidum libris leguntur, Presses du Séminaire de Padoue, 1694.

FONTENELLE Bernard LE BOVIER DE, Nouveaux dialogues des morts [1683], éd.J. Dagen, Paris, Librairie Marcel Didier, 1971.

Digression sur les Anciens et les Modernes, Paris, Guérout, 1688.

Histoire du théâtre françois, dans Œuvres complètes, texte revu par A. Niderst, Paris, Fayard, 1989-2001, t. III.

Recueil des plus belles pieces des Poëtes François, tant Anciens que Modernes, depuis Villon jusqu’à M. de Benserade, avec l’histoire de leur vie […],Paris, Barbin, 1692 [repris dans Œuvres complètes, op. cit., t. IX].

Vie de Monsieur Corneille, dans Œuvres complètes, op. cit., t. III.

FURETIÈRE Antoine, Nouvelle allégorique ou Histoire des derniers troubles arrivés au royaume d’Éloquence[1658], éd. M. Bombart et N. Schapira, Toulouse, Société de Littératures classiques, 2004.

GUÉRET Gabriel, Le Parnasse réformé [1668], Genève, Slatkine, 1968 [1671].

La Guerre des Autheurs Anciens et Modernes avec la Requeste et arrest en faveur d’Aristote, La Haye, Leers, 1671 et Paris, au Palais, 1697.

La Promenade de Saint-Cloud [ms. vers 1669], éd. G. Monval, Paris, Librairie des bibliophiles, 1888 [réimpr. Genève, Slatkine, 1968].

LA MOTTE Antoine Houdar de, Textes critiques – Les Raisons du sentiment, éd. F. Gevrey et B. Guion, Paris, Champion, 2002.

LONGEPIERRE Hilaire-Bernard de, Discours sur les Anciens, Paris, Auboüin, Emery et Clousier, 1687.

MARIVAUX, Œuvres de Jeunesse, éd. F. Deloffre, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1972.

Journaux et œuvres diverses, éd. F. Deloffre et M. Gilot, Paris, Classiques Garnier, 1988.

Théâtre complet, éd. H. Coulet et M. Gilot, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1993-1994.

MARMONTEL Jean-François, Éléments de littérature [1787], éd. S. Le Ménahèze, Paris, Desjonquères, 2005.

PERRAULT Charles, Le Siècle de Louis le Grand, Paris, Coignard, 1687.

Mémoires de ma vie, précédé d’un essai d’Antoine Picon, « Un moderne paradoxal », Paris, Macula, 1993.

Parallèle des Anciens et des Modernes en ce qui regarde les Arts et les Sciences. Dialogues. Avec le Poëme du Siecle de Louis le Grand, et une Epistre en Vers sur le Genie, Paris, Coignard, 1688-1697 [réimpr. Genève, Slatkine, 1979].

Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle : avec leurs portraits au naturel, éd. D. J. Culpin, Tübingen, G. Narr, « Biblio 17 », 2003.

Le Burlesque selon les Perrault, éd. Cl. Nédelec et J. Leclerc, Paris, Champion, 2013.

La Peinture, éd. J.-L. Gautier-Gentès, Genève, Droz, 1992.

– BROOKS, William, Buford NORMAN et Jeanne Morgan ZARUCCHI, Alceste suivi de La Querelle d’Alceste. Anciens et modernes avant 1680. Textes de Ch. Perrault, Racine et P. Perrault, Genève, Droz, « Textes littéraires français », 1994.

-BROOKS, William et Rainer ZAISER (éd.), Theatre, Fiction and Poetry in the French Long Seventeenth Century / Le Théâtre, le roman, et la poésie à l’âge classique, Oxford, Peter Lang, 2007.

PERRAULT Claude, Les dix livres d’architecture de Vitruve, corrigez et traduits nouvellement en François, avec des Notes et des Figures, Paris, Coignard, 1673.

VOLTAIRE, Le Siècle de Louis XIV, éd. S. Menant, Paris, Le Livre de Poche, 2005.

Le Temple du goût [1733], éd. O. R. Taylor, dans Œuvres complètes, t. 9, Oxford, Voltaire Foundation, 1999, p. 25-256.

Sources secondaires

Collectifs

Charles Perrault, numéro spécial 739/740, Europe, nov.-déc. 1990.

Critique et création littéraires en France au XVIIe siècle, Paris, Éditions du CNRS, 1977.

D’un siècle à l’autre : Anciens et Modernes, éd. R. Duchêne, Marseille, CMR 17, 1987.

Homère en France après la querelle, dir. F. Létoublon et C. Volpilhac-Auger, Paris, Champion, 1999.

Les Écrivains de la querelle : de la polémique à la poétique (1687-1750), BAHIER-PORTE Christelle, dir., Revue Fontenelle, n° 9, 2012.

Littératures classiques, N° 19 (« Qu’est-ce qu’un classique », dir. A. Viala), 1993.

Littératures classiques, N° 34 (« La périodisation de l’âge classique », dir. J. Rohou), 1998.

Littératures classiques, n° 72 (« Les époux Dacier », dir. C. Dousset-Seiden et J.-P. Grosperrin) été 2010.

Parallèle des anciens et des modernes. Rhétorique, histoire et esthétique au siècle des Lumières, dir. M.-A. Bernier, Presses de l’Université Laval, « La République des Lettres », 2006.

Un classicisme ou des classicismes ?, dir. G. Forestier et J.-P. Néraudau, Publications de l’université de Pau, 1995.

 

ARMOGATHE Jean-Robert, « Une ancienne Querelle », postface de La Querelle des Anciens et des Modernes, op. cit., p. 799-849.

BARCHILON Jacques, « Les frères Perrault à travers la correspondance et les œuvres de Christian Huygens », XVIIe siècle, n°56, 1962, p. 19-36.

BARCHILON Jacques, FLINDERS Peter, Charles Perrault, Boston, Twayne, 1981.

BARIDON, Michel, « La Querelle des Anciens et des Modernes et son rapport au paysage », Compar(a)ison : An International Journal of Comparative Literature, 1999, 1, p. 49-61.

BARON, Hans, « The querelle of the Ancients and the Moderns as a problem for Renaissance scholarship », Journal of the History of Ideas, 20, 1959, p. 3-22.

BARTHELEMY, Maurice, « L’Opéra français et la querelle des Anciens et des Modernes », Lettres romanes, 1956, p. 379-391.

BECQ, Annie, Genèse de l’esthétique française moderne, 1680-1814, Paris, Albin Michel, 1994.

BELLEGUIC Thierry et BERNIER Marc-André, « Le siècle des Lumières et la communauté des Anciens : rhétorique, histoire et esthétique », Parallèle des Anciens et des Modernes. Rhétorique, histoire et esthétique au siècle des Lumières, op. cit., p. 1-28.

BELLESTRA-PUECH Sylvie, Métamorphoses d’Arachné : l’artiste en araignée dans la littérature occidentale, Genève, Droz, 2006.

BENHARRECH Sarah, « Lecteur que vous êtes bigearre ! Marivaux et la querelle de Montaigne », MLN,n° 120, 2005, p. 925-949.

BERNIER Marc-André, « Scepticisme et rhétorique du parallèle dans les Nouveaux dialogues des morts de Fontenelle », Parallèle des Anciens et des Modernes. Rhétorique, histoire et esthétique au siècle des Lumières, op. cit., p. 49-61.

BEUGNOT Bernard, La Mémoire du texte. Essais de poétique classique, Paris, Champion, 1994.

BLOCKER Déborah, « Territoires de savoirs et espaces de temporalités : le sublime de Boileau aux prises avec quelques modernités », Seventeenth-Century French Studies, 29, 2007, p. 113-123.

BOCH Julie, Les Dieux désenchantés. La fable dans la pensée des Lumières (1680-1760), Paris, Champion, 2002.

-« La question de l’allégorie dans la querelle d’Homère (1714-1716) », dans A. Strugnell (éd.), Voltaire, Raynal, Rousseau, Allégorie, Oxford, SVEC, 2003, 7, p. 311-322.

BOUCHENOT-DÉCHIN Patricia, Charles Perrault, Paris, Fayard, 2018.

BRODY Jules, Boileau and Longinus, Genève, Droz, 1958.

BULLARD Paddy et TADIÉ Alexis  (éd.), Ancients and Moderns in Europe. Comparative Perspectives, Oxford, Voltaire Foundation, 2016.

BURY Emmanuel, Le Lucien de Perrot d’Ablancourt. Textes critiques, édités avec une introduction et des notes, thèse de doctorat, Paris IV, 1989.

– « Un sophiste impérial à l’Académie : Lucien en France au XVIIesiècle », dans Lucian of Samosata Vivus et Redivivus, éd. C. Ligota et L. Panizza, Londres, Warburg Institute, « Colloquia 10 », 2007, p. 148-174.

– « Rhétorique et histoire littéraire : la nouvelle donne », dans Inventaire, lecture, invention, mélanges offerts à B. Beugnot, Presses de l’Université de Montréal, 1999, p. 169-180.

CARVALLO Sarah, L’Homme parfait. L’anthropologie médicale de Harvey, Riolan et Perrault 1628-1688, Paris, Garnier, 2017.

CAZANAVE Claire, Le Dialogue à l’âge classique, Paris, Champion, 2007.

– « Le dialogue au XVIIesiècle : un genre moderne ? Éléments pour une mise au point », XVIIesiècle, n° 228, 2005, p. 427-442.

– « Les Nouveaux Dialogues des Morts de Fontenelle, les enjeux du renouvellement d’un genre », Dialogues des morts, éd. A. Eissen, Otrante n° 22, automne 2007, p. 73-84.

CHARBONEAU Frédéric, « Parallèles et symétries. Postérité du dialogue fontenellien », dans Parallèle des Anciens et des Modernes. Rhétorique, histoire et esthétique au siècle des Lumières, op. cit., p. 63-77.

CHARTIER Roger, L’Ordre des livres. Lecteurs, auteurs, bibliothèques en Europe entre XIVeet XVIIIesiècle, Aix-en-Provence, Alinéa, 1992.

CHÂTELAIN Jean-Marc, La Bibliothèque de l’honnête homme : livres, lecture et collections en France à l’âge classique, Paris, BNF, 2003.

CITTON Yves, « André Chénier entre l’abeille et la harpe éolienne : enjeux poétiques et politiques de l’imitation inventrice », dans Ferments d’Ailleurs. Transferts culturels entre Lumières et Romantisme, éd. D. Bonnecase et F. Genton, Grenoble, ELLUG, 2010, p. 35-77.

COMPAGNON Antoine, La Seconde Main ou le Travail de la citation, Paris, Seuil, 1979.

CORRÉARD Nicolas, Rire et douter : lucianisme, scepticisme(s) et pré-histoire du roman en Europe (XVe-XVIIIesiècle), thèse sous la dir. de F. Lavocat, Université Paris Diderot – Paris 7 (2008).

– « Le pouvoir vu d’outre-tombe : la satire de la vanité des puissants dans les dialogues des morts à la manière de Lucien de Samosate en Europe (XVIIe-XVIIIesiècle) », à paraître dans les actes du colloque Figures et figuration du pouvoir (Lille 3, 5-6 nov. 2009), aux Presses universitaires du Septentrion (2011 ou 2012).

COULET Henri, « De l’usage du langage selon Marivaux », dans Marivaux subversif ?, dir. F. Salaün, Paris, Desjonquères, 2003, p. 19-33.

DAGEN Jean, L’Histoire de l’esprit humain dans la pensée française de Fontenelle à Condorcet, Paris, Klincksieck, 1977.

– « Marivaux et l’histoire de l’esprit », dans Approches des Lumières – Mélanges offerts à Jean Fabre, Paris, Klincksieck, 1974, p. 95-108.

DARMON Jean-Charles, Philosophies du divertissement. Le jardin imparfait des modernes, Paris, Desjonquères, « Le Bon Sens », 2009.

– « Le classicisme et ses évidences problématiques », dans Histoire de la France littéraire, t. 2, « Classicismes », dir. J.-C. Darmon et M. Delon, Paris, PUF, 2006, p. 1-23.

DAVIDSON, Hugh M., « Fontenelle, Perrault, and the realignment of the arts », dans C. G. S. Williams (éd.), Literature and History in the Age of Ideas. Essays to George R. Havens, Ohio State University Press, 1975, p. 3-15.

DeJEAN Joan, Ancient against Moderns: Culture Wars and the Making of a Fin de Siècle, Chicago, University of Chicago Press, 1997.

DURIS Pascal, Quelle révolution scientifique ? Les sciences de la vie dans la querelle des Anciens et des Modernes (XVIe-XVIIIe siècles), Paris, Hermann, 2016.

EGILSRUD Johan S., Le « dialogue des morts » dans les littératures française, allemande et anglaise (1644-1789), thèse de doctorat, Université de Paris, 1934.

FOUCAULT Michel, L’Archéologie du savoir, Paris, Gallimard, 1969.

FUMAROLI Marc, « La querelle des Anciens et des Modernes. Sans vainqueurs ni vaincus », Le Débat, 1999/2, p. 73-88.

– L’Âge de l’éloquence. Rhétorique et res literaria de la Renaissance au seuil de l’âge classique[1980], Genève, Droz, 2002.

Le Sablier renversé. Des Modernes aux Anciens, Paris, Gallimard, 2013

– « Les abeilles et les araignées », introduction à La Querelle des Anciens et des Modernes, op. cit., p. 7-218.

– « Hiéroglyphes et lettres : la “sagesse mystérieuse des Anciens” », XVIIesiècle, n° 158, janvier-mars 1988, p. 7-20.

– « L’allégorie du Parnasse dans la querelle des Anciens et des Modernes », dans W. Leiner et P. Ronzeaud (éd.), Correspondances. Mélanges offerts à R. Duchêne, Tübingen–Aix-en-Provence, Günter Narr Verlag–Publications de l’Université d’Aix-en-Provence, 1992, p. 523-534.

GICQUIAUD Grégory, « La balance de Clio : réflexions sur la poétique et la rhétorique du parallèle », dans Parallèles des Anciens et des Modernes, Rhétorique, histoire et esthétique au siècle des Lumières, op. cit., p. 29-47.

GILLOT Hubert, La Querelle des Anciens et des Modernes en France, Paris, Champion, 1914 [réimpr. Genève, Slatkine, 1968].

GILOT Michel, Les Journaux de Marivaux – Itinéraire moral et accomplissement esthétique, Lille, Service de reproduction des thèses, 1974.

GOULEMOT Jean-Marie, « Bibliothèques, encyclopédisme et angoisses de la perte : l’exhaustivité ambiguë des Lumières », dans Le Pouvoir des bibliothèques. La mémoire des livres en Occident, dir. M. Baratin et C. Jacob, Paris, Albin Michel, 1996, p. 285-298.

GRELL Chantal, Le Dix-huitième siècle et l’antiquité en France, 1680-1789, Oxford, Voltaire Foundation, 1995.

GUION Béatrice, « L’image de Rome dans la Querelle : la remise en cause du modèle romain chez les Modernes », « Rome n’est plus dans Rome » ? Entre mythe et satire. La représentation de Rome en France au tournant des XVIIeet XVIIIesiècles, Actes du colloque international de Rome (8-10 mars 2012), éd. G. Ferreyrolles et L. Norci Cagiano de Azevedo, Paris, Champion, 2015, p. 161-180.

– « “Une dipute honnête” : la polémique selon les Modernes », Littératures classiques, n° 59 (« La Polémique au XVIIe siècle »), été 2006, p. 157-172.

HARTOG, François, Anciens, Modernes, sauvages, Paris, Galaade, 2005.

HELM Rudolph, Lucian und Menipp, Leipzig, Teubner, 1906.

HENRICHOT Michel, « Réflexions sur le dialogue des morts à l’âge classique », dans Les représentations de la mort, éd. B.-M. Garreau, Rennes, PUR, 2002, p. 127-141.

– « Les dialogues des morts ou l’invention d’une nouvelle rhétorique de l’agôn », dans Dynamiques du conflit, éd. B.-M. Garreau, Lorient, Université de Bretagne-Sud – Crelic, 2005, p. 143-156.

– « Le dialogue des morts au dix-huitième siècle : écarts et ornières d’une forme », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, vol. XXXIV, Oxford, Voltaire Foundation, 2005, p. 153-152.

– « Mars aux enfers : la guerre vue des dialogues des morts », dans Armées, guerre et société dans la France du XVIIesiècle, éd. J. Garapon, Tübingen, Günter Narr, 2006, p. 139-150.

KORTUM Hans, Charles Perrault und Nicolas Boileau. Der Antike-Streit im Zeitalter der klassischen französichen Literatur, Berlin, Rütten et Loening, 1966.

LEHNER Christoph et WENDT Helge, « Mechanics in the Querelle des Anciens et des Modernes », Isis, 2017, 108 (1), p. 26-39.

LEMERLE, Frédérique, « Une querelle des Anciens et des Modernes en architecture : Fréart de Chambray », Architectes et architecture dans la littérature française, Travaux de Littérature, 12, 1999, p. 37-47.

LIEVRE, Éloïse, « D’une Querelle à l’autre : l’auteur et le critique, une relation sociale et morale », dans M. Cook et M.-E. Plagnol-Diéval (éd.), Critique, critiques au XVIIIe siècle, Berlin, Peter Lang, 2006, p. 11-24.

LOUBÈRE Stéphanie, « Pseudonymes et sobriquets antiques : stratégies de la reconnaissance littéraire chez les poètes et auteurs érotiques du XVIIIesiècle », Orages, n° 9, 2010, p. 61-75.

MAGNÉ Bernard, Crise de la littérature française sous Louis XIV : humanisme et nationalisme, thèse de l’Université de Toulouse, diffusion Paris, Champion, 1976.

– « Le procès de la mythologie dans la querelle des Anciens et des Modernes », dans L. Godard de Donville (éd.), La Mythologie au XVIIe siècle, Centre Méridional de Rencontres sur le XVIIe siècle, 1982.

MARAVALL, José Antonio, Antiguos y modernos, Madrid, 1966.

MARGIOTTA, Giacinto, Le Origini italiane de la querelle des Anciens et des Modernes, Rome, Editrice Studium, 1953.

MARMIER Jean, Horace en France au dix-septième siècle, Paris, PUF, 1962.

MELZER, Sara E., « Le Nouveau Monde et la querelle des Anciens et des Modernes dans le Furetière », Littératures Classiques, n° 37 (« Le Dictionnaire universel de Furetière »), hiver 2003, p. 133-148.

MERLIN-KAJMAN Hélène, Public et littérature en France au XVIIesiècle, Paris, Les Belles Lettres, 1994.

– L’Absolutisme dans les lettres et la théorie des deux corps. Passions et politique, Paris, Champion, 2000.

– L’Excentricité académique : littérature, institution, société, Paris, Les Belles-Lettres, 2001.

MEYER, Paul H., « Recent german studies of the quarrel between the Ancients and the Moderns in France », Eighteenth-Century Studies, 18, 1985 (3), p. 383-390.

MICHEL Christian, « Les peintures d’Herculanum et la Querelle des Anciens et des Modernes (1740-1760) », Bulletin de la société d’histoire de l’art français, 1986, p. 105-117.

— « La querelle des Anciens et des Modernes et les arts en France au XVIIIe siècle », dans P. Hoffmann, P.-L. Rinuy et A. Farnoux (éd.), Antiquités imaginaires. La référence antique dans l’art moderne, de la Renaissance à nos jours, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1996, p. 43-59.

—« Les enjeux historiographiques de la querelle des Anciens et des Modernes », dans F. Laplanche et C. Grell (éd.), La Monarchie absolutiste et l’histoire en France. Théories du pouvoir, propagandes monarchiques et mythologies nationales, Paris, PUPS, 1987, p. 139-154.

MORGAN-ZARUCCHI Jeanne, introduction à la trad. anglaise des Mémoires de ma vie de Ch. Perrault, Columbia, University of Missouri Press, 1989, p. 1-25.

Perrault’s Morals for Moderns, New York, Berne, Francfort, P. Lang, 1985.

MORTGAT-LONGUET Emmanuelle, Clio au Parnasse. Naissance de l’« histoire littéraire » française aux XVIeet XVIIesiècles, Paris, Champion, 2006.

– « Fontenelle et l’écriture de l’histoire des lettres françaises », Revue Fontenelle, n° 6-7 (« Fontenelle, l’histoire et la politique du temps présent »), 2008-2009, p. 159-177.

MORTIER Roland, L’Originalité : une nouvelle catégorie esthétique au siècle des Lumières, Genève, Droz, 1982.

MOUREAU, François, « Le mythe des origines dans la querelle des Anciens et des Modernes », dans P. Brunel (éd.), Mythes et littérature. Recherches actuelles en littérature comparée, Paris, PUPS, 1994, p. 39-50.

NÉDELEC Claudine, Les États et Empires du burlesque, Paris, Champion, 2004.

– dir., Les Bibliothèques, entre imaginaires et réalités, Arras, Artois Presses Université, 2009 (Introduction, p. 9-15 ; « La Bibliothèque française  de Charles Sorel : une bibliothèque choisie », p. 177-192).

– « Être moderne, être à l’avant-garde : le champ de bataille des belles lettres au XVIIesiècle », XVIIe siècle, n° 228, juillet 2005, p. 453-464.

– « Querelle de la langue française, querelle des Anciens et des Modernes : quels liens ? », actes du colloque international « Modernités » (Oxford, 28-30 juin 2006), dans William Brooks et Rainer Zaiser eds, La Religion, la morale, et l’histoire à l’âge classique, Peter Lang, « Medieval and Early Modern Franch Studies », 2007, p. 221-233.

NOILLE-CLAUZADE Christine, Platonisme et rhétorique dans la seconde moitié du XVIIesiècle, Paris, Champion, 2005.

Les commentaires classiques de l’Énéide : entre rhétorique et interprétation (Grenoble 3 / Paris 7 Denis Diderot), journée d’études organisée le 22 avril 2011 (programme en ligne sur le site de l’équipe RARE – Rhétorique de l’antiquité à la Révolution : http://w3.u-grenoble3.fr/rare), à paraître sous la direction de Chr. Noille-Clauzade aux éditions Garnier.

– « Le commentaire rhétorique classique, un modèle de micro-lecture non herméneutique », mis en ligne sur le site Fabula.org, dans Fabula-LHT,n° 3 « Microlectures / Close Readings : le cas des complications de texte », 2007.

NORMAN Larry F., The Shock of the Ancient, Chicago, The University of Chicago Press, 2011.

— « Subversive Ancients ? : the Querelle Revisited », Seventeenth-Century French Studies, 21, 1999, p. 227-238.

PAGANINI Gianni, Skepsis, Le débat des modernes sur le scepticisme, Paris, Vrin, 2008.

PICON Antoine,Claude Perrault ou la curiosité d’un classique,Paris, Picard, 1988.

POULOUIN Claudine et BAHIER-PORTE Christelle, Écrire et penser en Moderne (1687-1750), Paris, Champion, 2015.

RABAU Sophie, « Portrait d’Homère en lecteur moderne : Houdar de la Motte et Marivaux », Révolutions homériques, textes réunis par G. W. Most, L. F. Norman et S. Rabau, Pise, Edizioni della Normale, 2009.

REGUIG Delphine, dir., Les Frères Perrault, dossier du n° 264 (2014-3) de la revue XVIIesiècle.

RICOEUR Paul, La Mémoire, l’Histoire, l’Oubli, Paris, Seuil, 2000.

RIGAULT Hyppolite, Histoire de la querelle des Anciens et des Modernes, Paris, Hachette, 1856.

RIZZA, Cecilia, « Aux sources de la querelle des Anciens et des Modernes », dans U. Döring, A. Lyroudias et R. Zaiser (éd.), Ouverture et dialogue. Mélanges offerts à Wolfgang Leiner à l’occasion de son soixantième anniversaire, Tübingen, Narr, 1988, p. 333-348.

ROBINSON Christopher, Lucian and his Influence in Europe, Londres, Duckworth, 1979.

RUBELLIN Françoise, « Une adaptation burlesque de l’Iliade : l’Homère travesti de Marivaux », Homère en France après la querelle, Paris, Champion, 1999, p 213-229.

SERMAIN Jean-Paul, Le Singe de Don Quichotte : Marivaux, Cervantès et le roman post-critique, Oxford, Voltaire Foundation, 1999.

– « Les modèles classiques : aux origines d’une ambiguïté et de ses effets », XVIIesiècle, n° 223, 2004, p. 173-181.

STIKER MÉTRAL Charles-Olivier, « La Bruyère critique de lui-même : de l’autorité en matière de morale », Revue italienne d’études françaises [en ligne], 8/2018, URL : http://journals.openedition.org/rief/2289 ; DOI : 10.4000/rief.2289

TOBARI, Tomoo, « Racine et Longepierre : à propos de la querelle des Anciens et des Modernes », Cahiers de l’Association Internationale des Études Françaises, n° 31, mai 1979, p. 169-176.

VAN ESLANDE Jean-Pierre et NORMAN Larry, « Modernités de Perrault », Cahiers Parisiens Parisian Notebooks, vol. 4, 2008, p. 190-288.

VOLPILHAC-AUGER Catherine, Tacite en France de Montesquieu à Chateaubriand, Oxford, Voltaire Foundation, 1993.

– dir., La collection Ad usum Delphini, l’Antiquité au miroir du Grand Siècle, vol. I, Grenoble, ELLUG, 2000.

– dir., D’une Antiquité l’autre : la littérature antique classique dans les bibliothèques du XVeau XIXesiècle, actes du colloque organisé en 2003 par l’Institut d’histoire du livre, Lyon, ENS Éditions, 2006.

WAQUET, Françoise, Le Latin ou l’empire d’un signe. XVIe-XXesiècle, Paris, Albin Michel, « L’évolution de l’humanité », 1998.

Les Enfants de Socrate : filiation intellectuelle et transmission du savoir, XVIIe-XXIesiècles, Paris, Albin Michel, 2008.

WAQUET Jean-Claude, François de Callières : l’art de négocier en France sous Louis XIV, Paris, Éd. Rue d’Ulm, 2005.

YILMAZ, Levent, Le Temps moderne. Variations sur les anciens et les contemporains, Paris, Gallimard, 2004.

ZUBER Roger, Les « Belles infidèles » et la formation du goût classique, [1968], éd. revue et augm., Paris, Albin Michel, 1995.

Les Émerveillements de la raison, Paris, Klincksieck, 1997.