Henri Testelin, “Établissement de l’Académie des sciences et fondation de l’Observatoire” (1666)

Henri Testelin, d’après Charles Le Brun, Établissement de l’Académie des sciences et fondation de l’Observatoire 1666, huile sur toile, 348 x 590 cm, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, Versailles (source : Wikimedia Commons). Derrière Colbert, on reconnaît Charles Perrault tenant un livre. Voir la notice de ce tableau dans les collections du château de Versailles.

La fondation de l’Académie royale des sciences, dans la narration de Perrault, est un geste sans précédent dans l’histoire des savoirs et témoigne de la supériorité du roi de France. En 1665-1666, Charles Perrault participe aux décisions concernant cette fondation et son frère Claude, médecin, en sera membre académicien. La construction de l’Observatoire royal (1667-1672), conçu dans son projet d’origine comme le temple de tous les savoirs académiques et du travail collectif, incarne la méthode de l’Académie et la supériorité des savoirs au siècle de Louis XIV. Claude Perrault sera également chargé du projet architectural de l’Observatoire. [Dalia Deias] (Cinquième et dernier dialogue, tome IV, p. 50)