Carte de France Corrigée par Ordre du Roy sur les Observations de Mrs. de l’Académie des Sciences

 

Carte de France Corrigée par ordre du Roy sur les observations de Mrs. de l’Académie des Sciences, 1693 (source : gallica.bnf.fr/BnF). « Ces messieurs de l’Académie avec leurs chers travaux m’ont coûté une partie de mon royaume et m’ont pris plus de territoire que tous mes ennemis réunis ! » aurait dit Louis XIV en considérant cette nouvelle carte.

je ne finirais point si je voulais rapporter toutes les erreurs grossières de l’ancienne Géographie : M. de La Hire excellent Géomètre, qui occupe une place si honorable dans l’Académie des Sciences et dans l’Observatoire, reçut ordre il y a huit ou dix ans de déterminer par des observations célestes, la position des Côtes de la France, tant sur l’Océan, que sur la Méditerranée. Il n’est pas croyable combien il remarqua d’erreurs dans les Cartes qui en avaient été faites jusqu’alors ; c’est ce qu’on peut voir dans la relation qu’il en donna au Public en ce temps-là. (Cinquième et dernier dialogue, tome IV, p. 82-83).

 


Louis XIV avait confié à La Hire et Picard une « mission pour assembler grâce au contrôle de ses observations astronomiques plusieurs descriptions particulières des côtes ». Lorsqu’elle est présentée au roi en 1682,  la nouvelle carte est superposée à celle qui servait jusqu’alors de référence, celle de Nicolas Sanson. La différence est considérable et le royaume se trouve amputé de 6 271 lieues carrées.  Il ne s’agit pas de corrections d’erreurs de mesure ou de calcul, mais bien d’une théorie géodésique nouvelle fondée sur des phénomènes astronomiques, ici la régularité des trajectoires des satellites de Jupiter. [Vincent Jullien]