Jean Varin, “Statue de Louis XIV, roi de France et de Navarre” (1671-1672)

Jean Varin, Statue de Louis XIV, roi de France et de Navarre, 1671-1672, marbre, 207 x 120 x 70 cm, salon de Vénus, Château de Versailles, Versailles  (MV 2667 ) (source : Wikimedia Commons). La statue fut placée jusqu’en 1687 dans la niche du salon de Vénus, où elle fuit replacée en en 1888. C’est l’une des rares effigies de Louis XIV en pied à avoir été conservée, elle représente le souverain costumé à l’antique, héritier de la grandeur de l’ancienne Rome (source : collections du château de Versailles).

 

Vous regardez cette figure avec grande attention, il est vrai qu’elle est antique et fort belle, c’est Cincinnatus qu’on va prendre à la charrue, pour commander l’armée Romaine. Je consens que vous l’admiriez, mais je vous demande en grâce que le plaisir de la voir ne vous dégoûte pas entièrement du Moderne […] (Deuxième dialogue, tome I, p. 115)


L’invitation de l’Abbé à ne pas négliger pour autant les beautés modernes se comprend par rapport au retrait récent, en 1687, du salon de Vénus d’une statue en marbre de Louis XIV vêtu à l’antique, exécutée par Jean Varin en 1671-1672, dont on suppose qu’elle dut laisser place au Cincinnatus. Or Perrault a participé, par son implication dans la surintendance des Bâtiments du roi, à la promotion du buste de Louis XIV par Varin contre celui exécuté par Bernin en 1665. [Marianne Cojannot-Le Blanc]